Comment savoir si je suis intolérant au lactose ?

Pour savoir si vous êtes intolérant(e) au lactose, il n’y a pas cinquante solutions, il faut faire un test.
Il existe plusieurs types de tests :
– Le test d’éviction
– Le test respiratoire
– Le test sanguin
– Le test génétique

Le test d’éviction :

Le premier test à réaliser si vous pensez être intolérant au lactose est le test d’éviction. Il consiste à une exclusion complète des aliments contenant du lactose pendant au moins 3 jours afin de voir si les symptômes s’atténuent ou pas. Ce test n’est malheureusement pas utile dans le cas du syndrome de l’intestin irritable ou d’une maladie intestinale connue.

Le test respiratoire (Breath hydrogen test) :

Ce test a été le premier utilisé pour détecter une intolérance au lactose. Il se déroule exclusivement en laboratoire ou à l’hôpital et se pratique à jeun. Il consiste à mesurer le taux d’hydrogène rejeté avant et après absorption de lactose. Ce test prend est très long en moyenne entre 2 heures et 4 heures et peut être déconseillé en raison de la prise de lactose. Le résultat est immédiat.

Le test génétique

Réalisé à partir d’un prise de sang, avec ou sans ordonnance, vous pouvez effectuer un test génétique d’intolérance au lactose. Ce test vous permet de savoir si vous êtes prédisposé génétiquement à cette intolérance. Il permet uniquement de caractériser une intolérance primaire, c’est à dire qu’une intolérance provoquée par un traitement médical (exemple : comprimé contenant du lactose) ou une maladie ne pourra pas être détectée. On peut le réaliser pour environ 140 € et il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale, voyez donc avec votre mutuelle si elle peut le prendre en charge.

Test sanguin

Ce test mesure la glycémie (le taux de glucose dans le sang) avant et après l’ingestion d’une quantité de lactose. Comme le test respiratoire il peut être délicat car il peut provoquer une crise d’intolérance.

%d blogueurs aiment cette page :